top of page
  • Photo du rédacteurAmandine Gombert

Comprendre le tarif d’un(e) Graphiste Freelance

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les prix d’un graphiste freelance peuvent être élevés ? Comment fixe t-il ses tarifs ? Ses prestations valent-elles le prix pratiqué ?


LA VALEUR DU TRAVAIL D’UN GRAPHISTE FREELANCE

1 • Le travail préparatoire à la création

LES RECHERCHES

Toute création graphique commence par une phase de recherches. Une fois le brief du client analysé, le graphiste s’attèle à une veille : éléments graphiques, couleurs, typographies, photographies, formats, techniques d’impression ou de diffusion. Le graphiste effectue également une veille concurrentielle afin de connaître les entreprises exerçant dans le même secteur d’activité.

Ce travail de recherches se montre très conséquent selon le volume du projet.


LES ESSAIS

Avant de vous proposer ses projets, le graphiste teste et expérimente des pistes créatives différentes. Ce temps d’expérimentation, bien qu’il représente une grande partie du travail, est hélas souvent oublié.

Vous l’aurez compris, ces propositions fournies ne sont pas un « premier jet », elles auront nécessité quelques heures de travail en amont.


2/ Le temps passé

LE PREMIER RENDEZ-VOUS

Tout projet débute par une prise de brief, qu’il soit par téléphone, physique ou visioconférence… Il est essentiel pour comprendre vos besoins.

Selon les projets, cette étape peut durer entre 30 min à 1h.


LA RÉDACTION DU DEVIS ET DES FACTURES

Qui dit Freelance dit également entrepreneur et donc gestionnaire à plusieurs casquettes ! La gestion administrative et comptable demandent là aussi quelques heures de travail. Il émet un devis, une facture d’acompte et une facture de solde.

Pour accompagner son offre, le Graphiste Freelance peut également rédiger les explications qu’il souhaite apporter à sa proposition.


LES ALLERS RETOURS

Durant les allers retours de modifications/corrections, le Graphiste va entrer dans une nouvelle phase de travail pour soumettre une nouvelle proposition. En général, le nombre d’allers-retours est limité et stipulé dans le devis.


LA CRÉATION

Le cœur du métier de graphiste ! Ce temps de création, semble évident, mais peu de personnes imaginent le temps que nécessite la réalisation d’un support de communication, qu’il soit Print ou Digital. Pour rappel : La phase de recherches > puis les essais graphiques > puis les modifications/corrections.


LA PRÉPARATION DES FICHIERS

Le projet est validé ?

Il reste encore une étape de préparation des fichiers non négligeable.

Le Graphiste Freelance consacre encore plusieurs heures à la préparation des fichiers pour impression ou diffusion en ligne. Selon le projet, le client peut demander à ce que le Graphiste effectue la gestion et le suivi d’impression.




LES COÛTS D’UNE ENTREPRISE

dans le cadre d’une auto-entreprise


1/ Les charges inhérentes à l’activité

Ahhh les cotisations !

Tout travailleur indépendant doit s’acquitter de cotisations sociales, contributions à la formation professionnelle, maladie, allocations familiales, vieillesse, CSG-CRDS, impôts sur le revenu (selon le régime fiscal du foyer).

Il faut donc soustraire ces cotisations de nos recettes (soit 23,5%).


2/ Frais liés à la profession

• Souscription à la Suite Adobe, plateformes en ligne…

• Abonnement internet, forfait téléphonique.

• Frais de déplacements éventuels.

• Souscription à une mutuelle et une prévoyance santé.

• Achat du matériel informatique.


3/ Le temps non-facturable

Pour un Graphiste Freelance, travailler c’est aussi prospecter, gérer sa comptabilité et développer son activité. Ces tâches n’amènent aucune rémunération, contrairement à un salarié payé chaque jour, même pendant ses congés.

Ahhh les congés ! Durant cette période, le Graphiste Freelance ne gagnera pas d’argent.

Il doit donc pouvoir disposer d’une avance de trésorerie.


4/ Cas concret d’un Graphiste Freelance

Le calcul du temps de travail effectif

• 5 jours/semaine, soit 260 jours/an.

• 260 jours/an - 5 semaines de congés/an, soit 25 jours = 235 jours/an.

• 235 jours/an - 1 semaine de maladie éventuelle = 230 jours/an

Si on estime le temps de travail effectif à 60% (soit 40% du temps non-facturable)

= seulement 138 jours sont rémunérés


Le calcul des revenus souhaités

En partant sur un salaire moyen d’un cadre français de 4 000€ bruts/mois (source APEC)

• 48 000€ / an divisés par 138 jours rémunérés = 348€/jour, soit 50€/heure.

N’oublions pas de soustraire les charges inhérentes des 348€/jour 348€/jour - 23,5% = 266,20€ nets/jour 50€/heure - 23,5% = 38,20€ nets/heure



LE MOT DE LA FIN

Gardons en tête les facteurs suivants

• Compter le temps non-facturable

(administratif, prospection, communication…)


• Penser aux charges de l’entreprise

(cotisations, impôts, frais…)


• Prendre en compte l’absence de congés

payés, indemnités chômages, arrêts maladie…


• Considérer la valeur du travail du Graphiste Freelance


Pas convaincu ?

Je vous invite à comparer le taux horaire d’un Graphiste Freelance à celui d’un serrurier ou d’un garagiste (+/- 70€/heure), ou encore celui d’une Agence de Communication (+/- 100€/heure).


Ahhh non, un Graphiste Freelance n’est pas « cher ».

Ce métier nous demande du temps et de nombreuses heures de travail.

Certes, certains projets engendrent des coûts plus ou moins élevés, mais les tarifs pratiqués sont fixés à juste titre pour le travail accompli.


Alors, convaincu par les tarifs pratiqués

par le Graphiste Freelance ?


33 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page